Robot as a Service : La RPA en 5 fois plus simple

La transformation numérique a prouvé sa capacité à réduire les coûts et à faciliter les échanges entre les personnes, surtout dans la situation actuelle de crise sanitaire. Pourtant, selon une étude de Deloitte, 73% des dirigeants de petites et moyennes entreprises avouent être très peu avancés dans leur digitalisation. 

Selon Humans 4 Help, c’est justement ces entreprises qui auraient le plus de facilité à réussir leur transformation numérique. Avec des infrastructures souples et une capacité à décider rapidement, les ETI et PME ont tout ce qu’il faut pour mener à bien un projet de transformation numérique. 

Ces entreprises, en forte croissance, veulent créer un retour sur investissement rapide mais ignorent comment s’y prendre. Zoom sur une nouvelle offre qui va rendre l’automatisation accessible à une fraction du coût. 

La RPA, kézako? 

La RPA c’est l’automatisation de processus. Concrètement, ce sont des assistants virtuels (du code) qui réalisent des tâches fastidieuses et répétitives sans aide (traitement automatique des factures, onboarding de nouveau salarié, copier-coller,…). C’est l’une des façons les plus éprouvées d’entamer sa transformation digitale. 

Que ce soit dans le secteur de la finance, des ressources humaines ou des opérations, la RPA n’a de cesse de revenir dans les conversations en entreprise. C’est un moyen simple qui permet de contribuer à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle de l’entreprise et de réduire ses coûts. 

« L’objectif du RPA est de dégager du temps de travail intelligent et créatif », souligne Éric Adrian, directeur France d’UiPath.

Robot as a Service

Les entreprises qui souhaitent intégrer la RPA dans leurs structures doivent se mesurer à un ticket d’entrée d’environ 40 000 € pour commencer (20 000 € pour les licences, 8 000 € pour l’implémentation d’un petit processus et 12 000 € de formation en interne). 

Pour un petit processus, c’est très onéreux, surtout quand on ne connaît pas les résultats. En plus, cela rend les tests de la technologie impossibles. 

L’offre Robot As A Service, qui apparaît sur le marché américain et dans le nord de l’Europe,  supprime le besoin d’investir dans des infrastructures et de former ses équipes en interne. Le but: diminuer le ticket d’entrée et surtout faciliter les tests de la technologie avant d’en faire un usage plus poussé. 

Techniquement, l’offre Robot as a Service est un service de location mensuel d’assistants virtuels. Le seul coût à l’entrée est le coût d’implémentation (8 000 – 20 000 €) puisque les assistants virtuels sont hébergés chez le prestataire de services et que la maintenance et le run sont réalisés par ce même tiers. Mensuellement, on parle d’un coût de 1 000 à 3 500 € selon le temps nécessaire au traitement du processus (par tranche d’horaires de 4h) et le besoin en sécurité.

Conclusion

L’offre RaaS permet aux petites et moyennes entreprises de bénéficier de la RPA à un coût inférieur que ce que proposait traditionnellement les cabinets de conseil en transformation digitale. 

Ce service, qui prend tout en charge, permet aux entreprises en forte croissance de tester la RPA avant de s’engager dans des changements conséquents et d’aborder leur transformation digitale avec plus de confiance.

Aujourd’hui, cette solution as a Service permet l’automatisation rapide de processus qui peuvent dégager un ROI important, avec une mise en production de 20 à 40 jours (le but étant d’obtenir un ROI rapide pour financer le reste de la transformation avec les économies réalisées).